Jean-Guihen Queyras & Česká filharmonie


Festival Dvořákova Praha

Musique
Mercredi 20 septembre 20:00 2017
Rudolfinum, Dvořákova síň

Billets

Vstupenkové centrum
Palackého 740/1
110 00 Praha 1
+420 775 495 495
vstupenky dvorakovapraha.cz

Le programme du concert de la Philharmonie tchèque promet un grand moment musical. Le déroulement de la soirée combine symboliquement les œuvres majeures des grands amis que furent Antonín Dvořák et Johannes Brahms. Outre une Nocturne de Dvořák, les spectateurs entendront aussi son Concerto pour violoncelle en si mineur, dont le solo sera cette année interprété par l’un des plus grands violoncellistes du monde, Jean-Guihen Queyras.

Orchestre philharmonique tchèque
Petr Altrichter chef d’orchestre
Jean-Guihen Queyras violoncelle

Elu "Artiste de l’Année" par les lecteurs du Diapason et "Meilleur Soliste Instrumental" pour les Victoires de la Musique Classique en 2008, Jean-Guihen Queyras se distingue par un éclectisme musical qui lui est cher. Longtemps soliste de l’Ensemble Intercontemporain où son travail avec Pierre Boulez l’influence profondément. Son interprétation des suites pour violoncelle seul de Bach chez Harmonia mundi couronne une série d’enregistrements magistraux tels que le concerto de Dvořák avec le PKF - Prague Philharmonia sous la direction de Jiří Bělohlávek. Il a ajouté un petit joyau de musique française (Debussy – Poulenc) dont il interprète les sonates assorties de pièces diverses avec au piano Alexandre Tharaud. Jean-Guihen est invité par les orchestres du monde entier. Passionné de musique de chambre, il fonde un quatuor à cordes Arcanto. Son premier enregistrement solo consacré aux suites pour violoncelle seul de Britten chez harmonia mundi lui a valu les éloges de la presse britannique qui le cite depuis en référence. Il est suivi d’un magnifique récital "Magyar" composé d’une sélection d’œuvres de Kurtag, Veress et Kodály qui a obtenu un Diapason d’Or. Sa discographie comprend également le concerto pour violoncelle de Ligeti et Messagesquisse de Pierre Boulez et Tout un Monde Lointain… d’Henri. Depuis novembre 2005, Jean-Guihen Queyras joue un violoncelle de Gioffredo Cappa de 1696.

La Philharmonie tchèque est le principal orchestre tchèque et il compte depuis longtemps parmi les représentants les plus cotés de la culture tchèque sur la scène internationale. Les premières heures de sa riche histoire sont associées au nom d’Antonín Dvořák qui, le 4 janvier 1896, dirigea le tout premier concert de cet ensemble. Tous les enregistrements de l’orchestre comprennent un large panel d’œuvres du répertoire mondial de base, et cet ensemble est le plus souvent demandé pour son interprétation souveraine des compositions des classiques tchèques dont la tradition est l’œuvre de chefs d’orchestre majeurs (Talich, Kubelík, Ančerl, Neumann). L’orchestre a été récompensé par un grand nombre de prix internationaux pour ses enregistrements, dont le premier remonte à 1929 (Ma patrie de B. Smetana, avec Václav Talich). En 2008, le prestigieux magazine Gramophone a classé cet ensemble parmi les vingt meilleurs orchestres du monde. Depuis le début de l’existence du festival Dvořákova Praha, la Philharmonie tchèque en est l’orchestre en résidence.

Petr Altrichter est depuis de longues années l’un des plus grands chefs d’orchestre tchèques. Après ses études au Conservatoire d’Ostrava et à l’Académie Janáček des arts musicaux de Brno (Janáčková akademie múzických umění v Brně), il a rapidement attiré l’attention sur lui lors du concours international de jeunes chefs d’orchestre de Besançon, où il a obtenu la deuxième place et reçu le prix spécial de l’Union française des compositeurs de musique. Au cours de sa carrière artistique, il a exercé auprès de la plupart des orchestres tchèques majeurs, notamment la Philharmonie tchèque, et il a été entre 1997 et 2001 chef d’orchestre principal et directeur artistique de l’Orchestre Philharmonique royal de Liverpool. Il a intensivement contribué à la propagation de la musique tchèque en Grande-Bretagne. Les grands orchestres du monde entier, par exemple l’Orchestre philharmonique de Londres et l’Orchestre symphonique de Berlin, l’invitent régulièrement en qualité d’hôte. Son style de direction caractéristique est empreint d’un tempérament marqué et d’une musicalité spontanée.

www.dvorakovapraha.cz

Vstupenky

Version imprimable de cet article Version imprimable